Santorin est pour nous une des plus belles îles des Cyclades. C’est à faire au moins une fois dans sa vie. Qui n’a jamais vu les maisons blanches et bleues typiques de Santorin ? Mais ne résumons pas l’île uniquement à cela. Santorin est une destination à part qui vous proposera de nombreuses excursions. Ce séjour à Santorin de 4 jours s’inscrit dans notre voyage dans les îles grecques. Pour voir la suite, c’est par ICI.

Programme : 

  • Jour 1 : Arrivée à Santorin, visite de Fira
  • Jour 2 : Randonnée Fira-Oia, visite d’Oia
  • Jour 3 : Excursion sur Néa Kaméni
  • Jour 4 : Red Beach et Vlychada Beach, départ pour la crête

Jour 1 : Arrivée à Santorin et visite de Fira

Nous avons décidé de loger à Fira, un peu plus calme que Oia et un peu plus au centre également. Il s’agit de la capitale de Santorin. La ville offre une vue incroyable sur toute la Caldeira (baie de Santorin). Vous trouverez un grand nombre d’hôtels, de restaurants ou de boutiques. Attention, pendant l’été, la densité de touristes est très importante. Moins qu’à Oia certes, mais ça reste un endroit très prisé.

 

Jour 2 : Randonnée Fira – Oia, visite d’Oia

Cette randonnée est accessible à un grand nombre de personnes (sauf peut-être à des enfants en bas âge). Nous vous la conseillons car la vue, que vous aurez tout du long, est grandiose. Vous en prendrez plein les yeux. La randonnée tourne autour de 10-12 kms (uniquement pour l’aller), c’est faisable en 3 à 5h selon votre allure et vos « stops » photos. Pour trouver la randonnée, c’est assez facile. A Fira, elle vous sera indiquée par quelques panneaux dans la ville. Ensuite, vous n’avez qu’à suivre les falaises ! Vous pouvez aussi tout à fait partir d’Oia si vous le souhaitez comme point de départ. Nous avons pris un bus pour le retour mais pour les plus courageux, vous pouvez la faire en aller-retour. Vous traverserez quelques villages comme Imerovigli.

 

Nous sommes arrivés en fin de matinée à Oia et nous sommes frappés directement par la beauté de cette ville. Elle est encore plus atypique que Fira. Oia est LA carte postale de Santorin. On s’est amusé à se perdre dans toutes les petites ruelles, à aller voir les maisons blanches et bleues si typiques de la Grèce, à aller déguster des Gyros et Slouvaki (vous en trouverez partout). Bref, Oia a été notre coup de cœur de Santorin. Malheureusement, nous ne sommes pas les seuls à aimer cette ville. Oia est un peu victime de son succès. Vous croiserez de nombreux touristes et quelques fois, vous serez obligés d’attendre pour prendre en photos certains monuments (notamment à cause de photographes dit « professionnels » qui réquisitionnent les lieux. C’est très courant à Oia). Nous vous conseillons donc si vous le pouvez de vous rendre à Santorin plutôt en Mai-Juin ou Septembre-Octobre.

 

Au-delà de la ville en elle-même, Oia compte 3 sites très sympas à visiter également :

  • le port d’Ammoudi : pour y accéder, il faut descendre pas moins de 300 marches (attention les marches sont assez grandes, on vous prévient pour le retour). Une fois en bas vous verrez des falaises couleur rouge-ocre, l’eau turquoise de la baie ainsi que quelques restaurants. Le port est vraiment très beau. Des remontées en ânes sont possibles mais nous ne l’avons pas fait.
  • les ruines du château byzantin : l’endroit est petit mais sympa, vous bénéficier d’un très beau panorama sur Oia. Si vous y êtes en fin d’après-midi, nous vous conseillons de vous trouver une petite place pour admirer le coucher de soleil, c’est top à faire. Allez-y tôt car nombreux sont les touristes à vouloir accéder à l’un des plus beaux points de vue d’Oia.
  • le coucher de soleil : s’il y a un endroit à Santorin pour voir le coucher de soleil c’est bien Oia. Voir le soleil se coucher sur les maisons blanches et bleues et juste un spectacle magnifique. C’est très romantique. Pour ceux qui ont la possibilité, de nombreuses excursions vous proposeront de vous emmener en bateau voir le coucher de soleil depuis la Caldeira. Vous aurez beaucoup moins de monde qu’en ville.

Jour 3 : Excursion sur Néa Kaméni

L’histoire de Santorin

Le guide de cette journée sur Néa Kaméni est la première personne a nous parler de l’histoire de Santorin et elle est très intéressante. L’ancien nom de cette île est « Strongyli » qui signifie rond. En effet, l’île formait un cercle quasi parfait. Après une énorme éruption volcanique en 1650 av J-C, la partie centrale de l’île s’est engloutie pour former la caldeira. C’est sans doute cet évènement qui est à l’origine du mythe de l’Atlantide. Les 3 petites îles (4 en réalité) situées en face du « croissant » de Santorin sont formées par les reflux de lave des diverses éruptions (la plus récente est celle de 1925). Santorin vient de la déformation du nom vénitien de Sainte Irène qui se prononce « Sainte Eirini » en grec.

Déroulement de la journée

Nous avons réservé l’excursion via notre hôtel directement. Elle consistait à aller visiter les îles volcaniques de Santorin, et plus particulièrement Néa Kaméni. Voici ce qui était compris dans le prix (50 euros environ) :

  • transfert aller/retour de l’hôtel au port de Fira en navette
  • voyage dans un bateau style pirate
  •  repas sur le bateau
  • guide pour visiter l’île
  • nage dans les eaux chaudes et boueuses

Le spectacle qu’offre Néa Kaméni est quasiment lunaire. Vous y verrez un endroit désertique avec uniquement de la roche noire et ocre volcanique. C’est vraiment dépaysant par rapport à Santorin, nous vous conseillons de faire l’excursion. Concernant la nage dans les eaux chaudes et boueuses, il s’agit des reflux d’un volcan sous-marin. C’est sympa mais on s’attendait vraiment à autre chose. L’eau est un peu tiède, rien de transcendant. Conseil : prévoyez un vieux maillot de bain, la boue peut le tâcher définitivement.

Pour réserver une excursion : 

Jour 4 : Direction le sud de Santorin avec la Red Beach et Vlychada

Pour notre dernier jour sur l’île, nous avons décidé d’aller profiter des magnifiques plages de Santorin. Vous en aurez pour tous les goûts ou plutôt pour toutes les couleurs ! Je veux parler de la couleur du sable : rouge avec la Red Beach, blanc avec la White Beach et noire avec la plage de Vlychada (pas de black beach !). Nous avons choisi la Red Beach et la plage de Vlychada.

  • Red Beach : c’est une plage vraiment magnifique, la couleur rouge ocre des falaises et aussi du sable est vraiment originale. Elle est victime de son succès et beaucoup de gens s’y rendent. On vous conseille d’y aller assez tôt le matin.
  • Vlychada beach : est aussi appelé « Moon Beach », avec son sable noir et ses falaises blanches découpées par les éléments. Petit coup de coeur pour cette plage, elle est vraiment magnifique et vous aurez beaucoup moins de monde que sur Red et White beach. De mémoire, nous n’étions qu’une dizaine sur la plage.

Comment se déplacer sur l’île ? 

Les moyens de locomotion sont nombreux sur Santorin (bus public, location de voiture ou de scooter). Selon l’endroit où vous serez sur l’île, vous pourrez même vous déplacer tout à pied (pour les plus courageux). Nous avons opté pour un moyen original mais assez répandu sur l’île : la location d’un quad. Nous sommes restés 4 jours et les déplacements étaient minimes et souvent courts. Nous nous sommes laissés tenter par le quad (avec casque OBLIGATOIRE). C’est assez fun et plaisant de conduire ce genre d’appareil. On vous met quand même en garde sur certaines pratiques. Déjà, ne voyez pas ça comme un jouet. Il y a chaque année quelques accidents. Vous serez sur la voie classique donc attention aux voitures ainsi qu’aux bus et il faudra respecter le code de la route. Faites aussi attention au type d’appareil qu’on vous louera. Il est important d’avoir une puissance correcte car beaucoup de routes sont pentues à Santorin. La location du quad et l’essence ne sont pas chères sur l’île, ça reste une bonne solution si vous voyagez à deux.


Nous avons eu un vrai coup de cœur pour Santorin. C’est pour nous la perle des Cyclades. Nous garderons un excellent souvenir de cette île et nous prévoyons déjà d’y retourner mais à un période plus calme que Juillet-Août. Mai, Septembre ou Octobre nous semblent être de bons compromis pour la visiter. Si vous voulez suivre la suite de notre périple sur les îles grecques, c’est ICI.